Le Fort Penthièvre

Après le ravage de la Presqu’île de Quiberon par les anglais en 1746, le duc de Penthièvre gouverneur de Bretagne, fit construire ce fort qui porte son nom et qu’il finança en partie.
« L’affaire de Quiberon » et la capitulation des royalistes qui avaient investi le fort, le font entrer dans l’Histoire. Il prend sa forme actuelle au milieu du XIXème siècle.
Durant la guerre de 1914-1918, il sert de logement aux prisonniers allemands. Désaffecté en 1933, il fait partie du Mur de l’Atlantique durant la seconde guerre mondiale. Le tunnel dans la roche, lieu de mémoire, où sont emmurés les corps de 59 martyrs morbihannais, après avoir été torturés puis fusillés par les soldats allemands, durant la deuxième guerre mondiale, est ouvert au public.

Un monument fut érigé en 1948, en souvenir de leur sacrifice. Le fort de Penthièvre est inscrit à l’inventaire des monuments historiques et est aujourd’hui propriété de l’armée. Il abrite le 3ème régiment d’infanterie de Marine (3ème RIMA).