Le Port de Portivy

Unique abri pour les marins du côté Océan, le petit port de Portivy découvre sur le front de mer un village de pêcheurs. Tout proche, un second village, le Renaron, n’en est séparé que par des jardins.

Depuis sa création, en 1880, le port ne fut pas épargné par les tempêtes et sa digue fut en grande partie détruite en 1904. Son môle se vit rallonger d’une vingtaine de mètres en 1961.
Elodie Lavillette, peintre de Lorient et élève de Corot, née en 1842, trouva l’inspiration dans ce port et sa côte.

A voir, le coucher de soleil sur la mer, spectacle qui n’a de cesse de fasciner les promeneurs du soir A découvrir, l’île de Thinic, accessible à marée basse en partant du Port, là on y mis à jour une nécropole celtique de 27 tombes.
Plus récemment, sur l’îlot du Guernic, fut érigée une borne, dédiée aux mères américaines des fils disparus durant la première guerre mondiale, cet îlot fut choisi parce qu’un avion militaire s’écrasa là.
Une réplique de cette borne a été posée en 1997 au parking du Fozo, lieu plus accessible pour la commémoration annuelle.